L'acceptation c'est quoi ?

Be positive !

Faire l'expérience de sensations désagréables voire douloureuses est un phénomène normal de la condition humaine. Paradoxalement, plus nous évitons ces difficultés, plus nous nous centrons sur elles... Et plus nous cherchons à les contrer, à les rejeter ou à s'en détacher, plus elles se renforcent. 

bonheur et ciel

Un concept utilisé en Psychologie Positive

Accepter, accueillir ce qui est là, c'est embrasser les émotions, les pensées et autres expériences internes sans essayer de les changer. 

Nous pouvons accepter notre colère ou notre stress en le ressentant dans notre corps, en remarquant les pensées anxieuses et en l'observant dans sa globalité, exactement comme il est. En laissant les choses telles qu'elles sont, sans chercher à lutter, à juger ou rejeter, nous accédons à un espace beaucoup plus fluide, beaucoup plus serein et apaisé par rapport à ce qui est là. Nous pouvons alors choisir, plutôt que de continuer à réagir. 

Le contraire de l'acceptation est l'évitement. Lorsque nous ne voulons pas voir, penser ou ressentir nos expériences internes et que nous essayons (en vain) de les changer. C'est typiquement tenter de se "persuader" à l'intérieur que "tout va bien", alors que nous ressentons au fond de nous l'exact opposé. 

 

La première phase, c'est de reconnaître ce qui est, d'en prendre conscience. Il est tout à fait humain de ressentir des émotions : parfois elles sont simplement moins agréables que d’autres. La lutte demande de l'énergie. Mais tout ce que nous parvenons à mettre en lumière... est beaucoup plus facile à faire changer ou évoluer.

Il s'agit d'un choix à faire :

Souhaitez-vous dépenser votre énergie dans la lutte pour éviter vos émotions ? Préférez-vous utiliser votre énergie pour les reconnaître, les valider, puis décider de la façon dont vous voulez agir à ce moment précis ? L'acceptation est un lâcher-prise au service de ce qui compte vraiment (vous même), plutôt qu'une résignation passive. 

coucher soleil

Exercice pratique d’acceptation

Vous pouvez faire l'expérience de l'acceptation avec un exercice simple : 

- Serrez vos poings fermement pendant quelques minutes face à une situation ou une émotion difficile, comme pour essayer de la contrôler, de la bloquer... et observez ce qu'il se passe en vous. 

- Puis pendant quelques minutes, avec cette même situation difficile, posez vos mains sur votre coeur, respirez profondément, comme pour accueillir, laisser être en entourant de compassion ce qui est là, cette souffrance. Ouvrez lui votre coeur. 

- Pouvez vous voir une différence ? Comment vous sentez-vous dans ces deux situations ? 

 

N'oubliez pas qu'accepter est un verbe. C'est un processus actif, qui doit être pratiqué consciemment. Il est rare qu'un jour nous choisissions d'accepter notre douleur émotionnelle ou physique, notre corps, nos relations difficiles ou notre passé, et que nous n'y pensions plus jamais.

Cela peut parfois (surtout au début) nécessiter des efforts. Cela peut-être parfois frustrant. Mais chaque fois que vous pratiquez l'acceptation de quelque chose, vous créez et renforcez des connexions nouvelles dans votre cerveau, ce qui permet par la suite d'avoir moins d'efforts à fournir, faire en sorte que ce soit plus naturel à l'avenir.

 

Rappelez-vous que vous avez toujours le choix : contrôler, lutter, vous épuiser... ou laisser-être ce qui, de toute façon, est déjà là.


Articles similaires

Derniers articles

Consulter mon blog

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.